Et puis ta gueule !, Mortel
comments 2

Ma déclaration { à Sarah }

Elle est mon fleuve. Un fleuve tranquille, ondulant silencieusement. Un fleuve qui boit mon flot de parole sans jamais déborder. Je m’arrête alors sur la rive droite de son sourire, et me jette dans sa douceur. Lorsque son regard se trouble, je peux distinguer un vivifiant tourbillon, je me laisse embarquer dans ses remous, et mon cœur se fait chahuter doucement par les vagues de son âme.

COMPO_Sarah

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *