Mon Melun qui tue, Morte d'envie, Mortel, Tuer le temps
comments 3

Nouvelles pièces courtes

C’est l’histoire d’une patate. Cette patate est dessinée sur une porte avec d’autres gribouillages que personne ne comprend. Derrière cette porte, une petite fille n’arrive pas à dormir. A côté de la petite fille ronfle son papa. Il tient à la main un de ses vieux livres de contes bien perchés qu’il lui lisait dans l’espoir de l’endormir. Sur la couverture de ce vieux livre de contes bien perchés, il y a un lapin au loin. Ce lapin observe une voiture qui emprunte deux fois un rond point. Dans cette voiture s’énerve Jean Luc, il est perdu dans ce désert de banlieue labyrinthique nom de dieu. Jean Luc n’a pas de GPS dans sa Renault Laguna, alors Ghislaine déplie une carte Michelin « Paris Grand Est ». Sur cette carte il y a un théâtre. Dans ce théâtre il y a une grande scène. Sur cette scène se jouent les Nouvelles Pièces Courtes mises en scène et chorégraphiées par Philippe Decouflé. Et pour chaque pièce on trouve autant d’interprétations qu’il y a de spectateurs. Dans la tête de Julie, fauteuil M24, on y voit cela :

NPC_60x200_light

Et dans ta tête à toi, derrière ton écran, il se passe quoi ?

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *