Et puis ta gueule !, Mon Melun qui tue, Mortel
comments 2

Ma déclaration { à Mathieu }

Je t’aime autant que les mondanités m’angoissent, que j’usite beaucoup trop le mot cool, que je conchie l’expression pote à la compote, que j’exècre que tu m’invites à danser, que j’en ai riiiieeeen à battre de Brigitte, que moi aussi j’aime les poils et ton popotentiel, qu’on l’ait fait, que d’entrecôtes que je ne mangerai jamais et que le kiffe que ça aurait été que ton mec débarque.

Et puis autant que tes stripteases de quatre heure de l’après midi en écoutant cheek to cheek, que tes couvertures de grand-mères de la Grande Paroisse, que ta chatte impassible, que ta manie de casser les crackers aux graines de courge aux apéros, que je vomis le rhum de ton frère, que ton cul qui se cambre quand t’es stressé, que les boutures de pilea peperomioides de ton mec, que ton mec, que le bordel qu’a foutu ta future maison, que tes idées à la con, que tes coucous le matin, que tes poèmes, et pas que.

COMPO_Mathieu

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *