Boulots
1 commentaire

Écomarché ou Cher journal

Écomarché, c’est LE Guide pour une Consommation Responsable.

Écomarché c’est écrit par Claire Seillier et son engagement, sa passion, sa sensibilité, sa rigueur, sa grossesse, puis son bébé sous le bras. Claire elle a un blog clairdutemps.com qu’elle partage avec sa soeur pour témoigner de leurs expériences dans le zéro déchet et l’écologie du quotidien.

Écomarché c’est 229 cabochons illustrés sous photoshop avec mon brush pref en écoutant le podcast Présages d’Alexia Soyeux et cuicui les petits oiseaux du mois de mai, de juin, ah et puis de juillet aussi parce que ce guide c’est une Bible mon gars. Tout ça dans la joie et la satisfaction de découvrir encore plein de nouvelles astuces pour avancer plus loin dans mon chemin d’écolo.

Écomarché dit NON aux produits industriels, OUI aux alternatives responsables.

Écomarché c’est 100 produits du quotidien décryptés, les solutions pour les remplacer, les faire moi-même, ou que choisir si je n’ai pas le temps.

Ecomarché me prouve que je peux quasiment tout fabriquer maison et me passer de beaucoup de produits. Bon j’arrête avec la répétition c’est une figure pas très stylée quand on parle de minimalisme.

Ouiiii ça demande du temps de fabriquer maison. Non mais entre le taf, les soirées au théâtre, les cours de yoga et la pile d’essais à lire… ah oui et les gosses, non, pire que les gosses : et les devoirs des gosses !  Bah je fais comment moi ?

En même temps qui a décidé que fabriquer mon dentifrice moi-même était moins important qu’une leçon sur les compléments circonstanciels de lieu ? Non parce que c’est bien beau d’avoir des enfants grammaticalement corrects, mais faut-il encore qu’ils aient la langue nickel ! Et je n’ai pas envie qu’ils me parlent un français blanchi au dioxyde de titane, mousseux de sulfates, et désinfecté au triclosan, moi.

J’ai décidé de bosser deux heures de moins par semaine. Deux heures pour aller au marché ou à l’épicerie en vrac (coucou Coop’in et la Mesure), et me consacrer à ces alternatives responsables . J’ai dis marché hein, pas supermégahypermarché ! Evidemment que c’est plus pratique un hyper. Pas besoin de réfléchir, tu suis le petit parcours rayon après rayon, pour être sûr de ne rien oublier, pour être bien sûr de ne pas louper les nouveautés, pour être bien bien sûr de repartir avec un caddie rassasié. Perso je suis bien trop influençable pour risquer de m’y faire lobotomiser. Avec Solar on a préféré ranger ces petits rayons alléchants dans un livre et comme ça plus besoin de mettre les pieds dans packagingland. A moi le petit chariot de course, les sacs à vrac et la goutte au nez du dimanche matin pour aller choisir mes artichauts par trop gros sinon ils rentrent pas dans mon vitaliseur au marché tradi du coin. Et l’après midi c’est deux heures de popotes en famille pour batchcooker tout ça, notre panier de l’amap et les 2 pauvres aubergines de notre potager pillé par nos poules boulimiques.

Et puis il y a les semaines où le devoir sur le traitement de l’eau d’SVT l’emporte sur l’atelier tawashi, les dimanches matin où on préfère un laser game pour assouvir une envie pressante de killer du gamin, du coup je missionne mon mec chez Auchan ( Bah oui j’ai dis que je n’y mettais plus les pieds, pas lui. Lui y’a encore du boulot. Il a même un compte Amazon Prime, pour te dire. En même temps j’étais bien contente de voir le docu « Montre jamais ça à personne » de Clément Cotentin sur son frère Orlesan. Et puis je l’aime. Mon mec. Et Orelsan. ) Attend on parlait de quoi ? Ah oui Julien chez Auchan pour dégoter le pack de 24 danettes parce que j’ai jamais réussi à retrouver leur texture slime x goût de vanille synthétique avec ma yaourtière. Parce que j’ai fini par dire oui à la commande Shein de ma Dark Baaka d’adolescente quand ça fait 2 ans que je me vente de saper mes gosses uniquement chez Vinted, du coup je ne pourrai plus crâner fais chier. Mais elle m’a souri, putain j’ai eu un sourire ! Alors c’est ok comme dirait une coach new age, je me passe parfois l’éponge et je suis ravie de me contenter des solutions clé en main de Claire. Et puis on a eu 8,5/10 en SVT. Hey comment je te raconte ma vie là. J’aurai dû nommer cet article Cher journal.

Bref je te présente Écomarché, aux éditions Solar, militant et déculpabilisant. Un guide à offrir à tous les gens que tu aimes. Surtout si tu m’aimes. Enfin sauf si tu fais partie de ma vie parce que je l’ai déjà du coup. Et puis j’ai l’intention de te l’offrir dans un soyeux furoshiki c’est con.

Et puisqu’on parle de livre et d’écologie, voici une petite liste de jolis bouquins qui ne feront pas que décorer tes étagères :

Manifeste pratique de végétalisation urbaine d’Ophélie Damblé aux éditions Solar
Ecologique sans me ruiner d’Aline GUBRI aux éditions Robert Laffont 

Et puis je lis aussi des livres que je n’ai pas illustré, si si : Les incontournables Petit Manuel de Résistance Contemporaine de Cyril Dion, Comment tout peut d’effondrer de Pablo Servigne et Raphaël Stevens ou Famille Zéro Déchet Ze guide de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret,  Ça commence par moi de Julien Vidal, Insoutenable Paradis de Grégory Pouy ( et son podcast Vlan ! ). Petit traité d’écologie sauvage génialissime bande dessiné en 3 tomes aquarellée et écrite par Alessandro Pignocchi. Le merveilleux roman L’arbre Monde de Richard Powers que m’a offert ma maman.  Et sur ma liste de noël, je dis ça je dis rien il y a La révolution du potager de Béné et Le Chant du poulet sous vide de Lucie Rico.

Et toi ? Qu’est ce que tu me recommandes ?

1 Commentaire

  1. Sarah de Melun dit

    Punaise je ne sais pas quoi recommander, c’est toi qui m’inspire ! N’empêche que j’ai fini hier soir la traversée de l’Antarctique par Mike Horn qui termine en disant qu’il n’a pas vaincu l’Antarctique c’est l’Antarctique qui l’a laissé passer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *